Suivi Individuel

L’Orthopédagogie Clinique, tout comme la psychologie clinique, est une profession reconnue et réglementée strictement par le Service Public Fédéral belge de la Santé. Il s’agit d’une discipline relative aux sciences psychologiques et de l’éducation qui élabore des théories, des méthodes et des techniques permettant la prévention et l’intervention pour ce qui concerne les difficultés éducatives, développementales, d’apprentissage, comportementales et émotionnelles qui impactent l’enfant et son environnement au niveau psychosocial. L’Orthopédagogie Clinique vise le développement optimal de chaque personne en difficulté dans son développement, ou en situation de handicap. Cette visée est toujours sous-tendue par la bientraitance/bienveillance de la personne, sa participation sociale, son inclusion, et sa qualité de vie.

Après un bilan orthopédagogique fourni d’analyses, d’observations, et réalisé avec les personnes proches de l’enfant, ce dernier peut être orienté vers une prise en charge et un suivi répondant au mieux à ses besoins de développement. Dans le cadre de l’Orthopédagogie Clinique, un bilan diagnostique est réalisé permettant de mettre en place un accompagnement au bénéfice de l’enfant via des recommandations éducatives et psychopédagogiques à suivre à la maison et dans les milieux de vie de l’enfant, dont le milieu scolaire. Selon le diagnostic, l’enfant peut être orienté vers d’autres spécialistes selon les besoin décelés.

Dans le cadre d’une convention avec le réseau de santé mentale liégeois R.E.A.L.I.S.M concernant des interventions de soin psychologique de première ligne , certaines séances peuvent être remboursées suivant certaines conditions  définies par le SPF santé.

Eliane Desmidt est Orthopédagogue Clinicienne, Psychopédagogue, Psychomotricienne et éducatrice spécialisée en accompagnement psycho-éducatif. Sa pratique clinique est hybride. Elle possède l’agrément délivré par le SPF Santé qui autorise l’exercice clinique. Elle travaille principalement avec des enfants d’âge préscolaire ainsi qu’avec des jeunes en situation de handicap. 

Par son implication corporelle avec la personne dans les jeux et les activités, le psychomotricien vise à instaurer ou restaurer les liens qui se tissent entre les fonctions mentales et motrices qui résultent de la maturation du système nerveux.

Dans un développement qui se passe bien, de nouvelles acquisitions motrices (globales et fines) amènent progressivement l’enfant à explorer « toujours plus loin », « toujours plus haut », dans de nouveaux contextes, avec de nouveaux jeux, de nouvelles personnes… Le bagage développemental de l’enfant et les interactions de celui-ci dans un environnement adéquat permettent un développement dans tous les domaines en même temps puisqu’ils amènent l’enfant à découvrir le monde et à intégrer de nouvelles connaissances sur lui-même, sur les autres, sur les interactions sociales, sur le monde physique et la propriété des objets, sur l’espace et le temps… Dans son développement, tout s’enchaîne naturellement comme dans une partition musicale bien rythmée et codée avec la bonne clé. Les aspects corporels, relationnels et émotionnels, ainsi que les comportements adaptatifs et sociaux sont au cœur de ce mouvement qui rythme ce développement.

Il arrive cependant que des événements, des accidents de la vie, un syndrome, une maladie, un trouble… viennent bouleverser ce développement.  Les troubles psychomoteurs s’organisent à partir de composantes sémiologiques qui sont en lien les unes avec les autres. Ces composantes sont de diverses natures: motrice, perceptive, cognitive, affective et relationnelle. Le lien entre les fonctions motrices (les sensations, l’agir, l’expression…) et mentales (pensées, émotions,…) est altéré. Ces troubles s’expriment alors dans des contextes relationnels, dans les comportements, dans la gestion des émotions, et dans les apprentissages, dont les fondements reposent sur les capacités perceptivo motrices, le contrôle corporel et des mouvements, la structuration spatiale et temporelle, l’équilibre, les coordinations motrices etc.

L’entretien clinique individuel en psychomotricité permet de réaliser un bilan psychomoteur et de mettre en exergue les forces et les faiblesses de la personne à travers un testing et l’observation participante. Nous privilégions alors le plus souvent l’intervention en contexte écologique de jeu spontané et de situations induites par le psychomotricien, dans le respect du rythme et de la motivation de chacun.

Un projet d’intervention est proposé en s’appuyant sur les « forces » de la personne, visant à redynamiser son développement psychomoteur par les moyens ludiques et plaisants des jeux sensorimoteurs et symboliques accompagnés et éprouvés dans une relation intersubjective et coconstruite avec la personne.

Cette clinique s’adresse aux personnes à tous les âges de la vie, car l’intégration motrice et l’activité psychique ont un lien inextricable dans le développement tout au long de l’existence et jusqu’au dernier souffle. Elle sert donc aux bébés, enfants, adolescents et adultes, comme aux personnes âgées ou en fin de vie…

« Si quand nous mourons l’âme et le corps se séparent, plus ils s’unissent plus nous sommes vivants ».

« Quand on fait ce travail, c’est ce que l’on ressent que l’on peut exprimer. Je ressens quelque chose qui se détend, comme un élastique dans tout le corps. Ça détend ce que vous êtes. Ça fait sentir la force que l’on éprouve à ce que l’on fait.

Ça fait comme quelque chose qui vous pousse, vous le sentez, et vous sentez que vous pouvez aller plus loin.»

Madame J – 94 ans (citée par G. Ponton, Liège, 2012)

Lorsqu’on a besoin de faire une halte dans sa vie car on désire du changement face à une situation problématique ou simplement le besoin d’évoluer, un accompagnement individualisé peut être utile dans cette transformation de soi, dans sa vie scolaire pour les plus jeunes, ou encore amoureuse, familiale ou professionnelle pour d’autres. Il ne s’agit pas de faire une analyse de soi, de retourner dans son passé chercher des causes… Il s’agit plutôt de trouver l’angle de vue qui se focalise sur l’avenir que l’on souhaite construire, et de trouver le chemin et les outils personnels pour y arriver.